Hyperculte

  • Suisse
  • Kraut métempirique

Derrière Hyperculte se cache un animal sauvage bicéphale. La première tête, Simone Aubert (Massicot) tape sur sa batterie avec une précision millimétrée. L’autre, Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp), apprivoise sa contrebasse et la fait chanter en boucle. Tant inspirés par Brigitte Fontaine que par Tristan Tzara, tous deux ouvrent la bouche en litanies répétitives et inspirées, dont résulte une sorte de boule de feu hypnotique, puissante et méditative. Entre post-punk expérimental, kraut psyché et réminiscences techno, bienvenue dans une transe contagieuse, organique et contemplative.