Tamino

  • Belgique
  • Mélancolie pop-rock crépusculaire

Sa voix est une caresse, de celles qui font tout oublier. À 22 ans seulement, ce jeune prodige belge d’origine égyptienne est un talent qui, à peine révélé, semble déjà accompli. Sur scène, Tamino se met à nu dans une intimité affolante. D’une guitare lancinante, d’un regard ténébreux, d’une voix envoûtante au falsetto éthéré passant d’une octave à l’autre avec une aisance déconcertante, surgit la sensualité dans la mélancolie. À vous qui auriez aimé voir Jeff Buckley ou Nick Cave en session sur les bords du Nil, c’est cadeau. Difficile après cette plongée au cœur d’un pop-rock crépusculaire de revenir à soi.