Marché noir

L'organisation du Festival met tout en œuvre pour s'améliorer d’année en année et est particulièrement attentive aux problèmes rencontrés par les festivaliers pour se procurer des billets, ainsi qu'aux suggestions et commentaires qui lui sont adressés. Cette section vise à éclaircir certains points liés à la billetterie Paléo et de proposer quelques éléments de réponse aux questionnements que peut susciter le marché noir.

Que fait Paléo pour combattre le marché noir?

Le marché noir n'est malheureusement pas illégal en Suisse. Autrement dit, il n'y a aucune base légale pour le combattre. Paléo a déjà tenté de négocier avec les principaux sites de vente aux enchères afin de faire retirer les offres jugées exorbitantes. Ces derniers ne sont pas entrés en matière. Le Festival recommande de ne surtout pas céder au marché noir. Qu'il soit opéré sur place ou via le web, le seul moyen de faire diminuer le marché noir est de dissuader les revendeurs et les acheteurs par différents moyens d'action.

A Paléo, cela consiste en:

  • Vendre un maximum de billets print-at-home (80% de la totalité des billets vendus en 2016)
  • Limiter les billets de 2 à 10 billets par commande selon les périodes et les points de vente
  • Mettre en place une bourse aux billets. Cette année, elle sera lancée le jeudi 20 avril à midi sur notre site web.
  • Réserver 1500 billets par jour pour le Festival. Ils seront mis en vente à 9h chaque matin du Festival pour le soir-même sur paleo.ch et les points de vente Ticketcorner.
  • Depuis 2010, la mise en place de La Rue, un espace aménagé aux alentours de l'entrée du Festival dont le but est d'empêcher les revendeurs de prendre complètement possession des lieux, comme cela a pu être le cas précédemment.
  • Faire partie de la SMPA (association suisse des organisateurs professionnels de concerts, shows et festivals) en vue d'une législation en matière de marché noir.

Comment ne pas se faire piéger par des revendeurs frauduleux?

Achetez vos billets uniquement auprès des points de vente officiels et autorisés. De plus en plus de revendeurs, professionnels ou privés, ont trouvé une activité lucrative en achetant des billets par les voies officielles pour les revendre ensuite à prix majorés. Cela nuit aux intérêts des artistes, des organisateurs au public. Pour se protéger contre les billets à prix excessifs et contre les falsifications, nous vous recommandons d'acheter vos billets uniquement auprès des billetteries officielles et autorisées et jamais par l'intermédiaire de billetteries dites secondaires telles que Alltickets, Viagogo, Onlineticketsshop, Worldticketshop, Vienna Ticketoffice, Ticketbande, Ebay, Ricardo ou autres.

Vous trouverez d'autres informations à ce sujet sur le site de Swiss Music Promoters Association (SMPA).

Points de vente agréés par Paléo

Combien de billets sont revendus sur le marché noir?

Selon certaines rumeurs, la moitié des billets Paléo seraient vendus au marché noir et l'organisation serait impliquée dans ces ventes. Il s'agit d'un jugement hâtif, infondé et mensonger. Paléo n'est bien entendu aucunement impliqué dans ces démarches et les condamne fortement. L'organisation a étudié la question, les billets revendus au noir via les sites d'enchères s'élèvent à quelques centaines (environ 500 lors d'une précédente édition) sur 200'000 billets mis en vente. Cela représente 0.25% des billets.

Pourquoi ne pas utiliser le système des billets nominatifs?

L'idée d'un système nominatif est alléchante de prime abord. Mais en creusant un peu, on s'aperçoit rapidement que c'est une fausse bonne idée:

  • Impossibilité de transmettre ou revendre un billet à un ami ou à un membre de sa famille. Il serait logistiquement difficile pour le détenteur d'un billet qui aurait un imprévu de transmettre son billet à une tierce personne. Il faudrait pour cela mettre en place une sorte de "bourse aux billets nominatifs". Mais cette structure serait lourde et coûteuse et elle aurait certainement une incidence sur le prix du billet, ce que l'organisation souhaite éviter à tout prix.
  • Impossibilité d'acheter des billets pour ses amis ou sa famille, vu qu'il faut décliner son identité au moment de l'achat. Actuellement, plusieurs personnes délèguent l'achat de billets à une connaissance qui a le temps d'aller se procurer des billets lors de la mise en vente en avril. Ce ne serait plus possible.
  • Un temps d'attente non seulement très fortement allongé à l’entrée du Festival, mais également à l'achat des billets. Actuellement, un festivalier n'attend pas plus de 10 minutes pour entrer dans l'enceinte du Festival, même aux heures de pointe. Avec un système nominatif, où l'identité de chacun doit être contrôlée, cela serait totalement impensable.

Le système des billets nominatifs est donc très restrictif et peu confortable. Il engendrerait plus d'inconvénients pour le festivalier que le système actuel. Faut-il pénaliser les 200'000 personnes ayant obtenu un billet par les voies officielles, pour régler le problème de quelques centaines de billets revendus au marché noir, aussi rageant ce problème soit-il? A nos yeux, la réponse est évidente.

N'est-il pas possible de limiter le nombre de billets vendus par personne?

Il existe déjà une limite d'achat pour les billets, soit entre 2 et 10 par commande, selon les périodes ou points de vente. Paléo n'est cependant pas partisan d'une trop grande limitation des billets. Six billets représentent par exemple deux soirs pour une famille de 3 personnes. Ces conditions peuvent déjà être restrictives dans certains cas.

La vente aux guichets uniquement ne limiterait-elle pas le marché noir, puisqu'il faut s'y rendre physiquement?

Non, au contraire. Il est bien plus difficile de revendre un billet print-at-home qu'un billet vendu dans un guichet. En achetant un billet print–at-home au marché noir, les festivaliers savent qu'ils prennent un grand risque puisqu'il peut s'agir d'une photocopie. Les revendeurs du marché noir préfèrent acheter les billets que l'on trouve dans les guichets, puisqu'ils sont plus faciles à revendre.

Dans ce cas, pourquoi ne pas vendre uniquement des billets print-at-home?

Cette solution aurait probablement un impact sur le marché noir, même si 80% des billets sont déjà vendus via ce système. Toutefois il est important de pouvoir proposer des billets à la vente dans des guichets physiques, dans la mesure où tout le monde ne bénéficie pas de connexion internet ou d'ordinateur.

Comment fonctionne la bourse aux billets?

Il s'agit d'une plateforme permettant aux festivaliers de revendre un billet en trop ou d'en acheter aux prix officiels. Ce n'est pas une bourse d'échange: il n'y a pas besoin de revendre un billet pour en acheter un et vice-versa. Le système fonctionne très bien et contente beaucoup de festivaliers qui n'ont pas pu obtenir leurs billets en avril. A noter tout de même, l'organisation ne peut pas garantir à 100% qu'un billet soit repris ou disponible.

Pourquoi ne pas organiser une bourse aux billets officielle durant le Festival?

Une bourse aux billets pendant le Festival n'est pour l'instant pas viable. La bourse aux billets du mois de mai implique chaque année beaucoup de manutention et une logistique considérable: de nombreuses opérations sont effectuées à la main, billet par billet. Cela est difficilement imaginable durant le Festival. Cela impliquerait des coûts supplémentaires, qui pourraient se traduire par une probable augmentation du prix du billet. Le Festival se bat pour maintenir des tarifs abordables pour tous et ceci irait à l’encontre de sa politique de prix.

Enfin, il serait malvenu de laisser croire aux festivaliers sans billets qu'ils ont de bonnes chances de trouver un sésame en venant au guichet le soir même. En exemple, on peut citer la soirée avec Stromae en 2014; sur les 10'000 personnes connectées sur la billetterie last minute à 9h, 8500 n'ont pas obtenu les billets désirés. Si ces 8500 personnes décidaient de tenter leur chance le soir même à la bourse aux billets "live", cela deviendrait une foule non négligeable à gérer aux abords du Festival, avec un potentiel de débordement dangereux.