Paléo 2018: le combat du parcourant


Par Gavroche

Vous le sentez pas un peu tendu, le climat, en ce moment? Comme une odeur de napalm au petit matin? L’heure de la castagne approche. A vous le combat du parcourant! Une exigence: faire honneur au Paléoblog sur le champ de bataille. Braves soldats, faites vos paquetages, graissez vos armes, il est temps de mettre le feu aux poudres: six jours de concerts découvertes fantastiques vous attendent, comme autant de séries de pompes. Attention, on ne faiblit pas: en bons officiers, les membres de la rédaction organiseront un roulement toute la semaine pour passer les troupes en revue. Go, go, go, GOOOOOO!

Mardi 17 juillet

En mode boot camp

Top départ: on commence cette semaine en mode boot camp. Premier exercice pour se mettre en jambes à 19h au Club Tent avec Vendredi sur Mer. La Suissesse, Charline Mignot de son vrai nom, délivre une électro pop glaciale à l'esthétique bien eighties qui vous donnera un coup de fouet pour débuter cet exercice.

Vous avez une minute pour rejoindre le Détour. A 20h tapantes c'est Algiers qui prend le relai et va faire travailler vos muscles, encéphales compris. La dimension gospel de leur musique promet une vraie communion dans l'effort, alors que celle carrément post-punk assurera l'échauffement des esprits et des mollets. Intello et tribal à la fois, un vrai tour de force!

Une-deux, une-deux, pas le temps de traîner: à 21h15 montée de genoux jusqu'au Dôme pour le set de Diron Animal, chanteur du groupe Throes + The Shine qui avait déjà dynamité le Club Tent en 2016 . Cette fois, tout est dans le fessier: le rockudurosorte de break dance et d’electro amphétaminée issue des quartiers défavorisés d’Angola, va vous faire zouker jusqu'à la pause réglementaire.  

Vous n'aurez qu'une heure pour dévorer vos rations et/ou juger du légendaire déhanché de Dave Gahan sur la Grande Scène. Ensuite, rendez-vous au pas de course au Détour pour votre exercice de conditionnement psychologique. Prévu à 23h, le rock indus incantatoire des Suisses de H E X (photo ci-dessus) sonne comme la prière ésotérique d'un clan sorcier réclamant la victoire face à une armée biomécanique. Une violence sourde, qui vous invite à une transe totale, intérieure et silencieuse. Ce n'est ni plus ni moins que le coup de coeur bien sombre des programmateurs de la scène suisse et de la rédaction. Fin de l'entraînement, en espérant que vous l'aurez saisi: "Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre." (merci Rambo).
 

Pour ton post-it:

Vendredi sur Mer - 19h - Club Tent

Algiers - 20h - Le Détour

Diron Animal - 21h15 - Dôme

H E X - 23h - Club Tent

Mercredi 18 juillet

Du débarquement au Blitz

Vous voilà gainés comme il faut pour sauter les obstacles de la semaine. On vous propose un mercredi tout en progression, du débarquement sur une plage du Léman au Blitz londonien. Ah, la beauté des fusées éclairantes à l'aube sur une plage, la douceur du sable sur vos rangers, une pensée pour votre cher(e) et tendre resté(e) au pays... et Magic & Naked dans votre casque. Rendez-vous dès 17h au Club Tent pour gagner en entrain au son de la pop folk doucement psyché de ce groupe genevois chatoyant.

L'ennemi n'est pas encore en vue. Vous avez encore besoin d'un peu d'amour avant la guerre? Filez donc au Détour et nourrissez votre mélancolie avec Warhaus dès 18h45. Ce duo belge, en fait projet solo de Maarten Devolder (Balthazar) rejoint par la chanteuse Sylvie Kreusch, vous plongera dans la langueur de ses ballades rock à l'écriture simple et sans fioritures. Les ombres de Nick Cave, Tom Waits et Leonard Cohen veillent au grain et préserveront, pour un temps, vos tympans de la poudre.

Petite pause pour faire le plein de munitions avant de rejoindre le front du Club Tent à 22h30. La force de frappe s'intensifie fortement avec les Suisses de Sombre Sabre. Les quatre gars manient boîtes à rythme, vraie batterie et guitare pour créer un monstre sonore, entre techno et rock indus. Le coup de gnôle qui vous fera sortir de la tranchée.

Vous avez un petit quart d'heure pour courir jusqu'à la ligne du Détour: à 23h45, la bataille explose avec Lysistrata. En fin stratèges, les Français comptent bien vous en faire voir au son de leur rock-noise-bien-speed-qui-casse-la-voix-et-le-crâne. Du bruit de jeunots bien vénères aux qualités instrumentales indéniables, pour une révolte au plus près des étoiles.

Alors que vous croyiez à l'accalmie, la baston n'est de loin pas terminée. On vous laisse une demi-heure pour panser vos plaies et redescendre au Club Tent à 1h15 pour le clos de la journée façon bombardement. C'est IDLES (photo ci-dessus) qui aura cet honneur, et bon sang ça va faire mal. En deux mots: punk britannique. Cette arme de destruction massive, une vraie claque, impliquera la mort de plusieurs de vos membres, cordes vocales et foie compris (bière oblige). Force et courage.

 

Pour ton post-it:

Magic & Naked - 17h - Club Tent.

Warhaus - 18h45 - Le Détour

Sombre Sabre - 22h30 - Club Tent

Lysistrata - 23h45 - Le Détour

IDLES - 1h15 - Club Tent

Jeudi 19 juillet

Escadron de mercenaires

Garde à vous! Aujourd'hui, vous êtes mercenaires. Vous vous engagerez dans des conflits qui vous sont totalement étrangers par seul appât du gain spirituel. Métissages, croisements, hybridations: la première alliance vers l’excellence de cette journée est un événement d’ordre climatique, prévu pour 16h30 au Club Tent. Expressément pour Paléo, les Genevois de L'Eclair (sextet) et L’Orage (septet) fusionnent pour créer La Tempête, un véritable régiment (13 musiciens sur scène si nos calculs sont exacts) mêlant funk et jazz aux influences éthiopiennes. Tous à la conquête du groove!

On vous laisse un peu de temps pour vous remettre des intempéries, avant de continuer votre expédition sur le continent africain. Et plus exactement au Détour à 21h30. Quatre musiciens congolais s'associent au Français Débruit pour créer l'énergique légion KOKOKO! (photo ci-dessus). Fers de lance de la scène alternative de Kinshasa, les compères assurent un live électronique à l'énergie punk composé sur des instruments créés à partir de matériaux glanés dans les rues. Le son du futur est ici!

Quinze minutes plus tard, à 22h45, retour au Club Tent pour une reconnaissance au Moyen-Orient avec l'escadron 47Soul. Quatre musiciens issus de la diaspora palestinienne, vivant entre la Jordanie et le Royaume-Uni, transcendent les conflits qui règnent sur leur terre d'origine en inventant le shamstep. Ce nouveau style, qui combine danse traditionnelle du dabkhe et hip-hop électronique, se veut chantre de la liberté de mouvement. Il permet aussi bien de faire passer un message de résistance en arabe et en anglais, que de donner furieusement envie de se déhancher.

Soufflez deux minutes devant Gorillaz sur la Grande Scène. Vous ne serez pas loin du Club Tent où vous êtes invités à revenir pour faire la rencontre d'une autre unité de combat franco-africaine à 1h30:  le duo Tshegue (Dakou le banlieusard et Faty la kinoise). Leur "afro-punk", inspiré du rock mais habité par les traditions congolaises, vous fera danser sur les rythmes rumba de Kinshasa, ville d'enfance de la chanteuse, mais version XXIème siècle, beats electro on the top. Fin de ce jeudi en mode "l'union fait la force", repos!

 

Pour ton post-it:

La Tempête - 16h30 - Club Tent.

KOKOKO! - 21h30 - Le Détour

47Soul - 22h45 - Club Tent

Tshegue - 1h30 - Club Tent

Vendredi 20 juillet

Vamos guerilleros!

Pour remporter la bataille, le combat frontal ne suffit pas toujours. Du coup vendredi, c'est théorie et pratique des techniques de guérilla. Première leçon: savoir user des effets de surprise. C'est notre stratégie au Club Tent à 16h30 en programmant Danitsa. A entendre son flow en anglais au fort accent jamaïcain, on ne se douterait pas que la talentueuse rappeuse est helvétique. Son timbre atypique posé sur des instrumentaux hip-hop aux influences reggae, soul, r'n'b et dancehall vous fera bouncer sévère pour le goûter.

Faites le plein de rhum, la suite est un retour aux sources de la guérilla: vous avez rendez-vous aux Arches à 20h direction les Caraïbes pour Havana Meets Kingston. Imaginez les grands classiques de la musique cubaine et leurs plus célèbres interprètes qui s'associent à des légendes jamaïcaines et zou! Vous obtenez une rencontre classieuse où rumba, salsa et son cubano se conjuguent avec reggae, dub et dancehall.

A 22h45 retour au Club Tent pour une véritable embuscade hip-hop: Makala, Slimka et Di-Meh assurent le XTRM Tour (photo ci-dessus), une guérilla urbaine en bonne et due forme. Les trois MC's de Genève, unité fraternelle ultra mobile, vont conquérir les coeurs et les corps avec des titres tous taillés pour le live, l'émeute, la folie furieuse: “Rentre dans l’pogo, bitch!” 

Vous aurez tout juste le temps d'entonner le refrain de Fly Away avec Lenny sur la Grande Scène, avant de terminer cette victorieuse journée de guerre dissymétrique. A 1h15 au Club Tent, on déstabilise un peu plus le régime au son de la techno chirurgicale d'Opuswerk embellie des visuels de Benjamin Muzzin. Exploration radicale avec pour objectif un coup d'état sur vos cerveaux embrumés. Hasta la victoria siempre!

 

Pour ton post-it:

Danitsa - 16h30 - Club Tent.

Havana Meets Kingston - 20h - Les Arches

XTRM Tour feat. Makala, Slimka et Di-Meh - 22h45 - Club Tent

Opuswerk + Benjamin Muzzin - 1h15 - Club Tent

Samedi 21 juillet

A l'assaut du weekend!

Sergent Baleine, il serait temps de se bouger! Je sais, c'est déjà samedi, vous en avez plein les guiboles, mais c'est pas le moment de fléchir. A l'assaut! Pour vous laisser le temps de vous chauffer tranquille, le combat ne commence qu'à 20h15 au Club Tent, avec une étape facile: trouver un coéquipier pour vous couvrir, le b.a-ba pour survivre, voire l'emporter. Et ça, Nativ et Dawill, aka S.O.S, l'ont bien compris. Des textes limés au dialecte bernois et une énergie scénique phénoménale en poche, le duo devrait faire souffler à Paléo un furieux ouragan trap et boom bap tout droit venu de Suisse alémanique.

Etape n°2: éviter les gaz lacrymo et autres vapeurs. Pas facile quand vous avez les symphonies miniatures de Kid Francescoli dans les oreilles. A 22h45, le compositeur français, fin représentant de la Riviera, répandra sa folktronica voluptueuse au Club Tent. Proches des morceaux de Air ou Sébastien Tellier, les douceurs acidulées et aériennes du Marseillais devraient vous piquer les yeux et le for intérieur.

Vous n'êtes pas de ceux qui foncent dans le tas et préférez rester sur les hauteurs pour headshoter à votre guise? Ca tombe bien, on a un sniper du mouvement électro français à vous présenter. A 23h45 au Détour, Arnaud Rebotini, pilier du clubbing underground, ne manquera pas sa cible en vous assenant sa techno house agressive, le tout à coup de machines analogiques (parce qu'il faut parfois se rendre à l'évidence, les ordinateurs, c'est bon pour envoyer des emails, pas du pâté sur scène).

Si au contraire, vous aimez canarder à tout-va sans réfléchir, rendez-vous au Club Tent à 1h30. De toute façon, à cette heure, on se doute que votre cerveau est au placard. Chanteuse, rappeuse et percussionniste kenyane, Muthoni s'associe à deux producteurs suisses pour monter le projet Muthoni Dummer Queen (photo ci-dessus), royaume de beats R'n'B, reggae ou dancehall que ne désavoueraient pas M.I.A ou Beyoncé. Un show total entre musique, danse, lumières et costumes barrés, veritable festival de grenades pour les mirettes et les fessiers. De la bombe!

Gagner ou mourir, c'est tout vu: l'ennemi (nommé la "Raison") recule, la nuit est à vous!

 

Pour ton post-it:

S.O.S - 20h15 - Club Tent

Kid Francescoli - 22h45 - Club Tent

Arnaud Rebotini - 23h45 - Le Détour

Muthoni Dummer Queen - 1h30 - Club Tent

Dimanche 22 juillet

La Grande Evasion

D'aucuns le diront sans doute dimanche matin: "Je suis mort!". Pour ceux qui restent debout, la fleur au fusil, on vous fait prisonniers pour cette dernière journée (dans le respect des Conventions de Genève, of course).

Vous êtes pris par les lignes adverses en Bosnie, et plus précisément sur le coup des 16h: Mario Batkovic (photo ci-dessus), Suisse originaire des Balkans, vous accueille au Club Tent la larme à l'oeil mais bras ouverts (c'est plus pratique pour jouer de l'accordéon). Virtuose du piano à bretelles, l'artiste livre des performances solo inclassables et pénétrantes, véritables voyages au coeur du son. Un enchantement auquel n'a pas su résister le producteur Geoff Barrow (Portishead), qui signe l'artiste sur son label Invada.

Vous êtes un peu perdus, vous ne savez pas où l'ennemi a prévu de vous incarcérer. Vous voilà en rang d'oignons, longeant au pas de course l'Adriatique. Passez donc la frontière italienne via le Village du Monde à 16h45: la pop Fazzoletti de Mister Milano vous mettra du baume au coeur. Leur électro-pop italienne a le kitsch des années 80, backée par des beats hip-hop et les sons vintage d'orgues 70's importés d'ex-RDAModerno e nostalgico allo stesso tempo!

Bien joué, vous avez réussi à vous échapper du camp! Pas le temps de traîner en Europe si vous ne voulez pas être repris, vous sautez dans le premier avion pour l'Amérique latine. Comité d'accueil au Détour à 23h45: les Afro-Colombiens de Ghetto Kumbé vous feront oublier le mal du pays avec leur techno house gorgée de beats électro-caribéens et de rythmes traditionnels ouest-africains. Un show magnétique direction l'ivresse et la fébrilité.

Après ces découvertes, impossible de retourner au pays, votre exil continue par-delà les océans, en compagnie de l'afro-électro de Mawimbi. A 1h au Club Tent, ce collectif français atypique, qui puise dans les musiques traditionnelles africaines, partagera un hymne électro au métissage. C'est ça la guerre, ça ouvre aux différences (ou ça vous éparpille les boyaux, au choix. Mais on compte sur le trop plein de Cardinal pour ça).

"Engagez-vous, qu'ils disaient..." Bah alors? C'était pas chouette cette campagne? On y prend goût à la guerre, non? Allez, rompez, braves combattants, vous faites mal à voir. Mais retapez vous fissa, la 44ème (exp)édition de Paléo est moins loin qu'il n'y paraît. Aouh! Aouh! Aouh!

 

Pour ton post-it:

Mario Batkovic - 16h - Club Tent

Mister Milano - 16h45 - Dôme

Ghetto Kumbé - 23h45 - Le Détour

Mawimbi - 1h - Club Tent