2017

Vom 18. bis 23. Juli 2017

affiche 2018
  • 7 Bühnen
  • 285 Konzerte und Shows
  • 230'000 BesucherInnen
  • 16.38 Hektare
  • 4'800 Freiwilliger
  • Plakat von Catia Ferreira Barreiras und Nausicaa Planche

Die wunderbar dekorierte Asse-Ebene war der Schauplatz von unvergesslichen Konzerten. Diese 42. Ausgabe war geprägt von den denkwürdigen Auftritten von Midnight Oil, Arcade Fire oder auch der Red Hot Chili Peppers, die den Erwartungen eines massenweise vor der Grossen Bühne versammelten Publikums voll gerecht wurden, und geht in einem Ambiente voller Licht und Strahlen zu Ende, trotz der Hitze zu Beginn der Woche und danach dem Einsatz des Regenplans .

Die Grosszügigkeit von Julien Doré genauso wie die Authentizität von Vianney und Tryo haben es verstanden, die Festivalbesucher tief zu berühren. Im Kapitel der Neuentdeckungen haben die glühende Sinnlichkeit von Lola Marsh, der fiebrige Soul von Jalen’Gonda oder der Electro-Disco-Funk von Parcels die Ebene zum Grooven gebracht, während Jupiter & Okwess und Fishbach das Publikum des Détour hingerissen haben. Auf Schweizer Seite haben die buntgemischten Welten des Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL, von Fai Baba und Alice Roosevelt sämtliche Stimmen auf sich vereinigt.

Der Electro hat einmal mehr sein Publikum gefunden mit den zarten und versonnenen Klängen von Petit Biscuit oder der spektakulären Show von Justice, während auch der HipHop sich behauptet hat mit den amerikanischen Rappern Macklemore & Ryan Lewis, dem unbekümmerten Flow von Black M oder dem schneidenden Afrotrap von MHD.

Der Dôme seinerseits erbebte unter dem Ska-Punk von Panteón Rococó oder dem engagierten Reggae von Jah9, und die Bühne der Escale präsentierte jeden Abend akustische Sets und Shows im Herzen eines in die Farben Mittelamerikas gekleideten Village. In der Ruche, die dieses Jahr ihren 10. Geburtstag feierte, sind die Liebhaber von Zirkus- und Strassenkunst voll auf ihre Rechnung gekommen.

Im Quartier des Alpes konnte das Publikum die märchenhaften Skulpturen von Monic la Mouche oder auch die beeindruckende Installation  Smooth Volcano der HES-SO mit ihrer unverstellten Sicht über das Festival bestaunen. Der Besuch des Zeltplatzes ist stabil mit rund 9000 gezählten Personen, davon 423 in den bunten Holzhäuschen auf dem neuen Zeltplatz Pal’Asse und nahezu 400 Wohnmobilen.

BANDS

Alaclair Ensemble, Alan Corbel, Alice Roosevelt, AllttA, Arcade Fire, Aurelio, Bachar Mar-Khalifé présente "The Water Wheel", Barbagallo, Bauchamp (VJ by GVBVDT), Black M, Boogát, Boulevard des Airs, Broken Back, Calypso Rose, Camille, Carlo de Rosa, Carpenter Brut, Celso Piña, Cero39, Christophe Maé, Cie Créton'Art dans "Bois Ta Lettre", Cie d'Outre-Rue dans "Dévôlution", Cie M & Vous, Cirque Pardi! dans "Borderland", Clément Bazin, Cyril Mokaiesh, Delgrès, Des Lions pour Des Lions dans "Free Fanfare", El Freaky, Fai Baba, Fishbach, Foals, Foreign Diplomats, French Fuse, Gauvain Sers, Georgio, Gerry Oulevay dans "Sorbélo", Her, Hyperculte, I Muvrini, Ìfé, Imany, Inna de Yard, Isolated Lines presents "Schism", Jah9 & The Dub Treatment, Jalen N'Gonda, Jamiroquai, Jérémie Kisling, Joe Sature et ses Joyeux Osselets dans "Autorisation de sortie", Julien Doré, Jupiter & Okwess, Justice, Keny Arkana, KillASon, Kino Theatre dans "Panorama", Kompanie Ofwel dans "The Miami Boys" , KT Gorique, Kumbia Boruka, L'Orchestre de Chambre de Genève et ses "tubes", LA-33, Le Bestiaire à Pampilles dans "La Gaarde", Len Sander, Les Fils du Facteur dans "Le Fabuleux Jukebox", Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois dans "La Gâchette", Lola Marsh, Los Orioles, Macklemore & Ryan Lewis, Manu Chao La Ventura , Marabout, Mark Kelly, Mat Bastard, Meute, MHD, Michaël Gregorio, Midnight Oil, Møme, Nicolas Michaux, Nova Twins, Octave Noire, Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL, Orkesta Mendoza , Panteón Rococó, Parcels, Petit Biscuit, Pixies, Pogo Car Crash Control, Professor Wouassa, Radio Elvis, Red Hot Chili Peppers, Régis, Renaud, Rocky, Rone, Sandor , Sate, Shame, Son Del Salón, Systema Solar, TaxiWars, Temples, The Garifuna Collective, The Inspector Cluzo, The Staches, Tryo, Vald, Vianney, Vitalic - ODC Live, Vladimir Spoutnik dans "In love with Mona & Vlad", Vladimir Spoutnik dans "Spoutnik Disko-Mobil", ZUL - Zone Utopique Lémanique, Zygos Brass Band dans "TRYBZ"

Paléoblog reviews

(nur in Französisch)

Montag 24.07.2017 - 00:04 - Von Croche

Lorsqu'une personne essaie à tout prix de vous convaincre, peu importe le sujet et la personne, il y a de grandes chances pour vous ne l'écoutiez plus en quelques minutes. Aussi convaincue que Keny, vous ne trouverez pas... Pourtant ce soir, Keny Arkana a rassemblé les causes et les foules.  

Sonntag 23.07.2017 - 22:37 - Von Gavroche

Je vous le dis tout de go: Calypso Rose, c'est la plus grosse surprise de ma semaine. Comment cette petite dame de Trinidad-et-Tobago née en 1940 a-t-elle pu retourner le Dôme à ce point? Ça me laisse comme deux ronds de flan. Quelques éléments de réponse...

Sonntag 23.07.2017 - 01:18 - Von Fernand Blackdoulou

Qu’on se le dise tout de suite, on ne va pas voir Renaud en espérant qu'il reprenne du Pavarotti ou du Whitney Houston. Bien d’autres artistes occupent le terrain de la performance vocale mais concernant l’auteur d’Hexagone, franchement on s’en cogne.

Samstag 22.07.2017 - 22:50 - Von Gavroche

J'ai toujours aimé le Village du Monde, j'y fais des découvertes savoureuses à chaque édition. Chance cette année, ce n'est pas un mais deux concerts du Dôme que j'ai le plaisir de chroniquer. Un week-end en Amérique centrale, ça joue pour vous?

Freitag 21.07.2017 - 23:45 - Von Sgt. Eleanor Rigby

Chez moi, on les appelle les croès. Les croès sont des êtres étranges, leurs cris peuvent vriller les tympans les moins sensibles, ils peuvent tout démolir en quelques minutes. Et ils aiment Black M.

Freitag 21.07.2017 - 22:55 - Von Gavroche

Elle ravit comme elle horripile: s'il y a bien une chanteuse française qui ne laisse personne de marbre, c'est Camille. Qu'on se le dise, je fais partie des charmés depuis Le Fil, son deuxième album multirécompensé. J'aime les gens bizarres, qui n'ont pas de retenue dans l'expression de leur singularité, qui ne s'embarrassent pas d'être embarrassés (ou d'embarrasser).

Donnerstag 20.07.2017 - 23:53 - Von Gavroche

Jamiroquai au Paléo, ça fait un bail! Je me rappelle bien avoir assisté au concert de 2010, Jay Kay était tout en plumes et en Adidas. Aujourd'hui, les trois bandes sont toujours sur son dos, mais il a troqué sa coiffe d'iroquois pour un chapeau 2.0, affublé de lumières qui changent de couleurs au fil des chansons.

Donnerstag 20.07.2017 - 23:47 - Von Fernand Blackdoulou

Fils de bonne famille, gendre idéal, talentueux, touchant, infiniment gentil, beau gosse au sourire toujours largement affiché. Et sincère en plus! Voilà quelques termes pour qualifier la nouvelle coqueluche de la variété française qui définitivement a tout pour être détesté! D’ailleurs je le déteste. Oui c’est ça, je le hais.

Donnerstag 20.07.2017 - 02:29 - Von Croche

Les écrans de la scène illuminent la plaine, les silhouettes du groupe se détachent et le son peut commencer avec "Here comes the Night". Suivent des titres sans grande réaction du public. Le nouvel album est imminent et les quelques singles sortis depuis janvier démontrent un virage pop...

Mittwoch 19.07.2017 - 22:32 - Von Sgt. Eleanor Rigby

Venus d'Angleterre, tels des chevaliers chevelus, armés de tubes psyché et de chemises à motifs qui renvoient directement dans les années 1970, Temples a conquis le territoire nyonnais.

Mittwoch 19.07.2017 - 21:31 - Von Gavroche

Pour le coup, ce mercredi, Paléo fait dans la légende inattendue: Midnight Oil sur la Grande scène. Il y a quelques années, c'était pas gagné, tout bonnement parce que le groupe australien mythique n'existait plus. Peter Garett, son chanteur, grand activiste humaniste et écologiste, avait fui le micro pour oeuvrer au changement politique de son pays. Mais après quinze ans au Parlement et au gouvernement, il faut croire que l'appel de la musique a été le plus fort.

Mittwoch 19.07.2017 - 01:20 - Von Sgt. Eleanor Rigby

Un concert des Red Hot, ça ressemble un peu à ce moment avant Noël. Tes parents te demandent de faire une liste au Père Noël. Le fameux mec qui peut savoir que tu n'as pas fait tes devoirs ou que tu as mis du piment dans le cacao de ton frère.

Mittwoch 19.07.2017 - 00:22 - Von Croche

Petit Biscuit! Tu veux mes biscottes? Petit Biscuit, tu es à croquer! Les blagues sont nombreuses et faciles. Mais on ne peut pas en vouloir à un public si jeune ce soir… Je m’étais jurée de ne pas commencer avec des blagues.

Dienstag 18.07.2017 - 21:19 - Von Gavroche

On peut commencer par la fin? Parce qu'elle résume parfaitement le concert: Fever. C'est le titre que TaxiWars a bien voulu nous jouer pour boucler un live aussi rapide qu'intense. Et la fièvre, ils me l'ont mise. Même si un horaire plus tardif aurait sans doute rendu les foules plus réceptives.

Montag 17.07.2017 - 10:04 - Von GB

Je sais pas vous, mais nous, on a hâte. Parce que ça fait quand même 359 jours qu’on affûte nos bottes, qu’on astique nos casquettes, qu’on a posé dans l’évier les 14 gobelets Paléo vaguement propres oubliés au pied du lit, qu’on tente vainement de réussir un sandwich au magret.